Les différents types de prêts immobiliers

Lors de vos recherches immobilières, un sujet très important à tenir compte c’est le mode de financement. Il existe de nombreux prêts immobiliers et c’est ne pas toujours facile de s’y retrouver entre de complexes appellations et les pourcentages compliqués à calculer. Aujourd’hui l’équipe de notre site investissement-immo.eu va essayer de clarifier tout cela pour vous, en vous expliquant les différents types de prêts immobiliers.

Le prêt amortissable

C’est le prêt classique dédié spécialement au financement de la résidence principale dont la somme mensuel à abonner est composé par les intérêts et le capital. Pendant qu’au début du prêt la plupart de la somme est formé par les intérêts, à la fin la mensualité corresponde presque intégralement au capital.

Le type de taux d’intérêt peut être aussi choisi par l’emprunteur. Les deux types plus fréquents sont le taux fixe et le taux révisable

Dans les taux fixes les acheteurs connaissent auparavant le taux d’intérêt et profitent de la sûreté de son investissement car aucune variation est possible.

Dans l’ actualité les taux révisables permettent aux acheteurs profiter des taux d’intérêt historiquement bas. Néanmoins, sont les taux les plus risqués car ils dépendent du marché et si vous pouvez gagner de l’ argent un jour, le lendemain vous pouvez tout perdre.

Le prêt in Fine

Ce type de prêt est généralement utilisé par les investisseurs d’un bien locatif. La mensualité est exclusivement comportée par les intérêts et l’assurance et le capital au complet est remboursé a la fin du prêt. Pourtant, il faudra bien tenir compte des dates et laisser de côté la somme d’argent nécessaire pour payer d’une seule fois le prix du bien immobilier.

Les prêts réglementés

Sont des prêts exclusivement destinés à l’achat immobilier avec des conditions d’accès et de remboursement fixées par l’ État.

Les plus connus sont les suivants :

Le prêt épargne logement

Ce type de prêt permet aux acquéreurs de bénéficier des taux d’intérêt réduit pour l’ achat d’ une résidence (soit principale soit secondaire) mais aussi pour effectuer un investissement locatif. Pour profiter de ce prêt il faut que vous ayez épargné pendant un an et demie pour un Compte Plan Logement (CEL) ou 3 ans si vous avez chois un Plan épargne logement (PEL). Ce type de prêt n’accepte pas les achats d’un terrain et il est plafonné à 23.000 € pour les CEL et 92. 000 pour les PEL.

Le Prêt 1% logement

Destiné aux salariés d’une entreprise privée de 10 salariés ou plus, ce prêt est exclusif pour l’achat ou les travaux de la résidence principale du salarié. Même s’il a un plafond à ne pas dépasser, il n’est pas conditionné aux ressources des acquéreurs des biens immobiliers.

Les entreprises privées doivent utiliser une somme représentant le 0, 45% des salaires pour aider aux logements des salariés.

Le Prêt à l’accession sociale (PASS)

Prêt qui peut être cumulable avec des autres emprunts, il peut être utilisé pour la presque totalité du capital (90% de l’emprunt). Il fonctionne seulement avec les résidences principales et à différence du prêt «1 % logement » il est conditionné aux ressources du foyer.

Le Prêt à taux zéro (PTZ)

Avec pour objectif l’achat d’un bien immobilier comme résidence principale, ce prêt est limité par les ressources qui sont fixés par la loi. L’acheteur ne doit en aucun cas, être propriétaire de sa résidence principale les 2 dernières années. Ce prêt ne sera jamais le prêt principal mais il pourra être cumulé avec le PEL, le PASS et le reste de prêts bancaires classiques.

Poser gratuitement votre question au pro de l'immobilier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *